This is a functional and optical limited version for mobile systems and those without Flash plugin or Javascript. Get the latest Adobe Flash Player here.

VELUX 5 OCEANS 2010-11 : RETOUR SUR LES FAITS MARQUANTS DE CETTE HUITIEME EDITION

L'arrivée des skippers de la VELUX 5 OCEANS le week-end dernier à La Rochelle a marqué la fin de l'édition 2010-11. Depuis sa création en 1982 sous le nom de BOC Challenge, l'épreuve n'a cessé d'évoluer. Elle est aujourd'hui la plus ancienne course autour du monde en solitaire encore en activité, et malgré le faible nombre de participants cette année, la VELUX 5 OCEANS a offert une compétition passionnante entre les cinq Eco 60.

En s'imposant vendredi dernier à La Rochelle, Brad Van Liew est devenu le premier skipper à reporter deux fois toutes les manches du parcours, et le premier Américain à boucler trois tours du monde en solitaire. Dans la même lignée, Zbigniew 'Gutek' Gutkowski est le premier Polonais à terminer une course autour du monde en solitaire. 

La course a également connu l'arrivée la plus serrée de son histoire, avec 40 secondes d'écart entre le second Gutek et le troisième Chris Stanmore-Major sur la ligne de Punta del Este en Uruguay, après 7000 milles de course au départ de Wellington, en Nouvelle-Zélande.

Cette huitième édition a en outre lancé la Classe Eco 60, pour une version plus écologique de la course au large. Cette classe, qui regroupe les Open 60 construits avant 2003, offre une alternative moins coûteuse et plus durable aux campagnes à gros budgets qui se sont multipliés ces dernières années. La classe Eco 60 est soumise à des règles conçues pour attirer les skippers aux moyens limités, grâce à des coûts de fonctionnement réduits, et à des pratiques environnementales positives.

La naissance de la Classe Eco 60 a permis à la VELUX 5 OCEANS d'atteindre le meilleur résultat de son histoire quant au pourcentage de concurrents présents à l'arrivée.  Ainsi sur les cinq bateaux au départ, quatre ont bouclé leur tour du monde en course.

"Quatre vingt pourcents des bateaux étaient à l'arrivée, c'est du jamais-vu !" claironne Sir Robin Knox-Johnston, président de la course. "Tous les bateaux sont rentrés en Europe. Aucun n'a démâté, ni subi d'avarie grave. Même le cinquième bateau, qui s'était retiré de la course après Cape Town, est revenu en Europe. C'est d'ailleurs avant tout pour une question de temps que Christophe Bullens avait abandonné. Donc c'est un record. Et c'est très positif pour les marins, mais aussi pour la Classe Eco 60".

"Brad a remarquablement bien navigué et il a toujours été en tête. Mais derrière, la course était très disputée, surtout vers la fin. Ce fût une édition passionnante. Les concurrents ont prouvé qu'ils étaient de bons marins, qu'ils pouvaient être très compétitifs et qu'ils étaient capables de boucler un tour du monde sans encombre. C'est le plus beau compliment que vous pouvez faire à un marin".

La remise des prix finale se tiendra dans la VELUX House installée près du Bassin des Chalutiers à La Rochelle, vendredi 3 juin à 18h00 heure locale.