This is a functional and optical limited version for mobile systems and those without Flash plugin or Javascript. Get the latest Adobe Flash Player here.

Une brève histoire de la VELUX 5 OCEANS

C'est en 1979 que David White, passionné par la navigation en solitaire, imagine une course qui deviendrait célèbre dans le monde entier et permettrait de révéler les plus grands skippers du moment. Le Britannique construit alors un bateau de 56 pieds pour la course transatlantique en solitaire (OSTAR), mais celui-ci ne sera pas terminé à temps pour l'édition 1980. David White, toujours en quête d'aventures plus longues et plus difficiles, décide alors de lancer aux autres marins un défi autour du monde en solitaire.


1982
Trois ans plus tard, à l'automne 1982, dix-sept marins s'élancent de Goat Island à Newport, aux États-Unis, pour la première édition du BOC Challenge, qui porte le nom de son sponsor British Oxygen Corporation.

Le parcours est composé de quatre étapes, avec des escales à Cape Town, Sydney et Rio de Janeiro, pour revenir à Newport. Pendant la course, les marins pulvérisent de nombreux records de vitesse et font preuve d'une endurance sans précédent. Le monde entier découvre à la course au large. Cette première édition révèle un jeune Français, plongeur sur des plates-formes pétrolières reconverti en navigateur professionnel, Philippe Jeantot, qui ne remporte pas seulement la course dans son ensemble, mais chacune des quatre étapes.

L'épreuve de 1982 est également marquée par deux accidents. Dans la troisième étape, le bateau du Français Jacques de Roux, qui était en tête de la flotte en classe 2, chavire, démâte et commence à couler. Le skipper écope pendant 59 heures non-stop avant d'être secouru par le Britannique Richard Broadhead. Un autre Britannique, Desmond Hampton, retrouve quant à lui son bateau échoué sur les rochers de la côte australienne après s'être endormi trop longtemps.
En Classe 2, la victoire revient au chauffeur de taxi japonais Yukoh Tada.

1986
Philippe Jeantot vient défendre son titre face à 24 skippers issus des quatre coins du globe. Le Français prouve une fois de plus sa suprématie en remportant la victoire dans sa classe et en établissant un nouveau record en solitaire à 134 jours, 5 heures et 24 minutes. Son compatriote Jacques de Roux est également de retour, mais cette seconde édition lui sera fatale. Il disparaît en mer et son bateau Skoiern IV est retrouvé à la dérive au large de Sydney. C'est le premier drame humain de la course. À l'arrivée, seuls 16 concurrents sur 25 sont présents. David White en fait partie et réalise enfin son rêve après sept ans de préparation et deux tentatives.

1990
Philippe Jeantot repart une nouvelle fois dans le BOC Challenge en quête d'une troisième victoire, cette fois sans succès. Il cède la place à une nouvelle génération de coureurs en solitaire français menée par Christophe Auguin et Alain Gautier. Auguin remporte la victoire en classe 1 et améliore de 14 jours le précédent record. L'épreuve révèle également au grand public la navigatrice Isabelle Autissier.

1994
Isabelle Autissier est de retour et impressionne par une performance extraordinaire à l'arrivée de la première étape où elle franchit la ligne avec cinq jours et 1200 milles d'avance sur son plus proche rival. Malheureusement, la chance n'est pas de son côté. Dans la deuxième étape, son bateau Ecureuil Poitou-Charentes 2 démâte dans les Mers du Sud. La Française parvient à installer un gréement de fortune et à mettre le cap vers la côte la plus proche, mais son bateau est roulé par une vague et détruit. Elle est secourue par une frégate de la Marine Australienne. En classe 2, l'Australien David Adams (directeur de course de la VELUX 5 OCEANS 2010) repart pour son second BOC Challenge et remporte toutes les étapes pour améliorer le record de plus de 10 jours sur l'ensemble de la course.

1998
L'épreuve change de nom pour devenir Around Alone et célèbre un nouveau héros, l'Italien Giovanni Soldini. Il s'impose non seulement dans ce tour du monde en un temps record de 116 jours, mais réalise en plus un sauvetage héroïque d'Isabelle Autissier, une nouvelle fois malmenée par les Mers du Sud. Les Britanniques Mike Golding et Josh Hall font un début de course prometteur mais subissent le même sort que la navigatrice française. Golding s'échoue dans la deuxième étape et Hall démâte dans la troisième. En classe 2, Jean-Pierre Mouligné décroche la victoire devant l'Anglais Mike Garside et l'Américain Brad Van Liew. De son côté le Russe Viktor Yazikov fait preuve d'un incroyable courage en opérant lui-même un abcès qu'il avait développé au niveau du coude avec un simple scalpel et un miroir.

2002
Le Suisse Bernard Stamm laisse son empreinte en remportant la course en classe 1. La Britannique Emma Richards devient à 27 ans la plus jeune personne à terminer la course. En Open 40, le Canadien Derek Hatfield démâte au large du Cap Horn mais parvient à terminer la course, quelques semaines après les leaders, pour se classer troisième en classe 2. Dans cette catégorie, Brad Van Liew revient pour une deuxième participation et remporte le titre avec une victoire dans chaque étape.

2006
Nouveau changement de nom pour la course qui devient la VELUX 5 OCEANS. Les deux Britanniques Mike Golding et Alex Thomson se livrent une lutte acharnée derrière le Suisse Bernard Stamm, mais dans les Mers du Sud, Thomson connaît une avarie de quille qui entraîne de graves problèmes structurels sur son 60 pieds Hugo Boss. Golding vient à son secours et mène un sauvetage audacieux avant de poursuivre sa route accompagné de son compatriote. Mais le mauvais sort frappe à nouveau. Ecover démâte quelques heures plus tard. Bernard Stamm décroche son second titre et Robin Knox-Johnston entre dans l'histoire en devenant le skipper le plus âgé à boucler une course autour du monde en solitaire.  

2010
Cette année, la VELUX 5 OCEANS ne manquera pas à sa réputation de défi sportif individuel le plus long et le plus difficile. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette huitième édition un immense succès : soutien sans précédent aux skippers, technologies de pointe, nouveaux talents de la course au large, programme respectueux de l'environnement, et couverture médiatique mondiale. Mais qui inscrira son nom dans l'histoire de la VELUX 5 OCEANS en décrochant le titre 2010-11 ?

L'épreuve offre cette année un soutien sans précédent aux skippers avec par exemple le transport gratuit des containers entre chaque port escale grâce au géant danois du transport maritime Maersk, ou encore la fourniture de systèmes de communication embarqués ultra-modernes grâce au leader de ce secteur Marine Camera Solutions. Ce pack de soutien propose également un apport financier de 21.500€ pour réduire les dépenses à chaque escale. Et ce n'est pas tout. Les skippers se partageront à l'arrivée pas moins de 500.000€ de récompense, un des prix les plus importants de l'histoire de la course au large.

Les skippers seront classés suivant un système de points où le premier à franchir la ligne d'arrivée  de chaque étape empochera le plus grand nombre de points. Les marins pourront également recevoir des points bonus pour les temps réalisés entre des portes de passage précisées à chaque étape. Ils pourront au contraire écoper de pénalités et perdre des points s'ils doivent embarquer une nouvelle voile ou effectuer d'importantes réparations. Les skippers devront également franchir plusieurs portes de sécurité tout au long du parcours.