This is a functional and optical limited version for mobile systems and those without Flash plugin or Javascript. Get the latest Adobe Flash Player here.

ECO 60

Ces dernières années, le coût des campagnes de course au large en solitaire a fortement augmenté pour atteindre plusieurs millions d'euros.

Ces projets reposant fortement sur le soutien financier des sponsors, seuls les skippers les plus titrés pouvaient espérer lancer une campagne et réaliser leur rêve.

Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Une nouvelle classe révolutionnaire, à la fois plus respectueuse de l'environnement et plus abordable, sera inaugurée lors de la VELUX 5 OCEANS 2010 : la Classe Eco 60.

L'objectif des Eco 60 est d'ouvrir le monde de la course au large en solitaire tel que nous le connaissons aujourd'hui et de le rendre plus accessible.

Cette classe concerne les Open 60 mis à l'eau avant janvier 2003 et elle est soumise à un certain nombre de règles conçues pour limiter les coûts et encourager des pratiques environnementales positives.

Sir Robin Knox Johnston, Président de la VELUX 5 OCEANS, a lui-même mené un Eco 60 autour du monde lors de l'édition 2007 de la course.

"Dans une course au large, pour terminer premier, il faut d'abord terminer la course", explique t'il. "Pour participer à l'édition 2006/07, j'avais choisi un bateau plus ancien, solide et éprouvé. Sur sept bateaux au départ, quatre d'entre nous ont bouclé le parcours".

"L'histoire de cette épreuve, qui existe depuis 28 ans, fut marquée par de formidables aventures. Des marins inconnus aux moyens limités ont ainsi émergé et ont fait leurs preuves dans le milieu de la course au large. Certains sont devenus célèbres, d'autres ont simplement réalisé le rêve de leur vie en faisant le tour du monde en solitaire".

"Nous voulons poursuivre cette tradition. C'est ce qui a motivé l'introduction de la Classe Eco 60".

Destinée à attirer les skippers aux budgets limités, la Classe Eco 60 permet également d'offrir une seconde vie aux Open 60 du tout début de ce siècle, dépassés en termes de performances et de technologie par des modèles plus récents et plus rapides.

Mais il n'est pas seulement question d'argent. Les Eco 60 seront également soumis à un cadre précis permettant de réduire l'impact environnemental.

Ces règles viseront à limiter le recours aux énergies fossiles et à encourager l'utilisation des énergies solaires et éoliennes pour porter autour du monde un message de développement durable.

"La Classe Eco 60 propose un premier tremplin aux skippers en devenir", ajoute Sir Robin Knox Johnston. "En créant une classe distincte, nous offrons un terrain de jeu équitable aux anciens bateaux, avec une course qui promet d'être très disputée".

"Les médias sont attirés par les compétitions très serrées et c'est ce à quoi nous pouvons nous attendre avec cette classe".

Quand vous regardez leurs lignes et leur poids, vous pensez qu'ils n'ont aucune chance de battre les nouveaux bateaux, mais l'expérience a montré qu'ils le peuvent, simplement en finissant la course. La VELUX 5 OCEANS donne aux nouveaux bateaux l'occasion de se confronter à des plus vieux".

"Courir en solitaire se joue bien plus dans la tête que dans les muscles et l'histoire de cette épreuve montre qu'un bateau plus ancien peut souvent être mené de manière plus agressive".

www.eco60.org

www.facebook.com/eco60class

www.twitter.com/eco60

ECO 60- Class rules

 

<< de retour